Tag Archives: François Godbout

La lutte de l’Université Trinity Western pour la liberté de religion s’intensifie

anglais/English

Les experts disent que c’est une cause importante − pour tout le monde

Par Allison Barron

Jessie Legaree est diplômée de la Trinity Western University (TWU),  avec un baccalauréat et une maîtrise. Ayant fréquenté la faculté de droit à l’Université de Toronto, elle fait présentement un stage à Abbotsford, Colombie-Britannique.

Et elle voit son alma mater traverser une série d’appels et de contre-appels pour obtenir le droit d’avoir sa propre faculté de droit.

Legaree dit que ses études à TWU ont favorisé sa croissance académique et spirituelle, en plus d’améliorer ses futures compétences d’avocate en instillant en elle un amour pour toutes les personnes et un désir de servir autrui. Elle appuie l’idée d’une faculté de droit reconnue à travers le Canada.

« Une éducation juridique chrétienne supporte un plus grand appel qui enracine la défense dans le service, et je ne peux imaginer meilleures assises pour les futurs avocats, » explique-t-elle.

Mais cet avenir pourrait ne pas être possible avec l’action en justice sans précédent que TWU doit subir dans quelques provinces.

Continue reading La lutte de l’Université Trinity Western pour la liberté de religion s’intensifie

Entrevue FT : Patti Miller

English version anglaise

Patti Miller. Photo by Will Lew for Faith Today.
Patti Miller. Photo par Will Lew pour Faith Today.

Patti Miller est pasteure principale récemment nommée à l’église Evangel Pentecostal Church de Montréal (www.evangel.qc.ca), la plus importante congrégation de langue anglaise au Québec. La signature de l’église est : Inside Out Church: Do good. Love each other. Reveal Jesus. [Une église entière : Faites le bien. Aimez-vous les uns les autres. Révélez Jésus.] C’est le thème principal de Patti depuis plusieurs années, elle qui a fait du ministère dans le secteur Jane-Finch du centre-ville de Toronto, ainsi qu’à Hamilton et maintenant, à Montréal. Elle a accordé une entrevue au magazine Faith Today sur les erreurs courantes commises dans le ministère urbain, les différences qu’elle voit à Montréal et les raisons pour lesquelles l’Église canadienne doit trouver « la plénitude de son cœur ».

Faith Today : Vous avez fait du ministère au centre-ville de Toronto, à Hamilton et depuis peu, vous êtes installée à Montréal. Dites-nous ce que vous avez appris au sujet du ministère urbain au Canada aujourd’hui.

Patti Miller : Je dirais que c’est désordonné. Les églises élaborent des programmes qui ne fonctionnent pas pour tout le monde. Beaucoup de gens qui vivent en ville et qui fréquentent une église urbaine sont en marge de la société, pour toutes sortes de raisons. Les programmes réguliers ne leur conviennent pas. Ils tombent un peu dans l’oubli et cela demande plus d’engagement. Vous devez quand même vous occuper des personnes, même si elles se trouvent dans des foules.

FT : Hamilton s’est acquise une certaine réputation pour ses églises qui travaillent ensemble. Comment voyez-vous cela opérer dans différents contextes ?

PM : On peut faire mieux. Oui, oui, oui. Je crois que nous devons vraiment passer des églises qui se font concurrence à des églises qui collaborent entre elles. Mais je dirais que cette collaboration doit reposer davantage sur les relations et être moins formelle. Ce n’est pas ce que j’ai vécu à Hamilton, car les églises savaient comment se réunir seulement pour faire une croisade ou tenir un événement ensemble. Ça tournait autour de la planification. Il y avait moins d’amitié, moins de « honorons-nous les uns les autres » et moins de pasteurs partageant des repas.

Continue reading Entrevue FT : Patti Miller

Alors et maintenant: Charles Foster et Marc Pilon

English version anglaise

Les expériences de Charles Foster et Marc Pilon font ressortir les défis uniques du travail d’évangélisation dans la Belle Province du Canada.

Par Alex Newman

Charles Foster. Photo par Jessica Darmanin pour Faith Today.
Charles Foster. Photo par Jessica Darmanin pour Faith Today.

Alors : Charles Foster

Il n’avait fallu que 500 dépliants placés dans des restaurants, autobus et écoles un peu partout dans la ville de Québec pour que trois lignes téléphoniques spécialisées se mettent à bourdonner. C’était en 1965. Le petit dépliant posait une question, citait un verset et donnait un numéro de téléphone à un message préenregistré de 30 secondes présentant un message de l’évangile.

Quelques jours plus tard, Bell Canada devait ajouter sept autres lignes téléphoniques. Quelques semaines plus tard, les circuits téléphoniques surchargés desservant Québec tombaient en panne. Bell affecta plusieurs techniciens de service travaillant jour et nuit pour faire face à la demande.

C’est alors que le procureur général se rendit – dans une limousine noire – à la porte du missionnaire baptiste Charlie Foster pour faire enquête et décider si la littérature qu’il distribuait était séditieuse ou révolutionnaire. Charlie parvint à le rassurer, mais le projet fut suspendu.

M. Foster, maintenant âgé de 90 ans, apprit de cette mission que la province de Québec était affamée de vérité spirituelle.

Continue reading Alors et maintenant: Charles Foster et Marc Pilon

Le Québec a sa propre grande église mondiale

French translation of this article from the Jul/Aug 2015 issue of Faith Today.

À contre-courant, Nouvelle Vie s’étend à travers le monde

Par David Gosselin

Alors que le fleuve Saint-Laurent s’écoule devant Montréal en direction de l’Atlantique, les voitures remplissent un terrain de stationnement dans une zone industrielle sur la Rive-Sud de la métropole, près du pont Jacques-Cartier. C’est dimanche matin.

PHOTOS: L’ÉGLISE NOUVELLE VIE
Claude Houde est le pasteur principal de L’Église Nouvelle Vie à Montréal.

Les gens entrent par les portes d’un immeuble à la taille d’un entrepôt dans un foyer grouillant d’une foule multiculturelle. On entend la musique du grand auditorium derrière les murs. À l’intérieur, environ 2 000 adorateurs attendent, debout, devant une scène longue de 100 pieds. Il y a une fébrilité dans l’air. D’énormes écrans vidéo montrent les gens dans l’assemblée.

Comme David a défait Goliath

L’orchestre débute et le directeur de louange invite la foule à lever les mains. Trente minutes plus tard, le pasteur Claude Houde arrive en scène. Il prie pour le message qu’il s’apprête à livrer et finit avec un retentissant « Amen ?! ». Pendant l’heure suivante, Claude déballe méthodiquement 1 Samuel 17 dans la série de huit parties « David, c’est Moi ». Il trace un parallèle entre David vainquant Goliath avec une petite pierre et une église évangélique du Québec déjouant les pronostics pour devenir la plus grosse église de la francophonie. Il termine avec quelques applications, ou « à retenir » comme on les appelle ici, fidèle à la devise de Nouvelle Vie : « Une Église pour Aujourd’hui ». Continue reading Le Québec a sa propre grande église mondiale